Octobre 2003 : Les Blancs Moussis visitent la Chine !

 

C’est un grand honneur pour la Confrérie que d’avoir été invitée à Beijing pour le Festival International du Tourisme et de la Culture. Pour représenter le folklore belge, les représentants de la Confrérie furent accompagnés par une dizaine de lanceurs de drapeaux d’Alost. Ce sont donc 17 Blancs Moussis chanceux qui entreprirent ce beau voyage du 16 au 24 octobre 2003. Chanceux écrivons-nous ! Et oui, car l’invitation nous est parvenue seulement 6 semaines plus tôt, et conséquemment, un nombre limité de Blancs Moussis a pu se libérer pour ce voyage inoubliable.

Le matin du 16 octobre, nous nous sommes envolés de Paris pour Beijing, via Shanghai. Certains d’entre nous n’avaient jamais pris l’avion, et rares sont ceux qui avaient entrepris un aussi long déplacement. Sur place, les prestations qu’il nous était demandé de réaliser, étaient au nombre de quatre. Elles rythmaient notre emploi du temps en alternance avec les visites organisées.

Jour un : une présentation de notre groupe dans un splendide et très ancien parc de la ville, le Temple du Ciel. Ce fut de bonne augure car sous un soleil magnifique, le succès fut franc. Et c’est heureux que nous nous sommes rendus à une répétition pour le lendemain.

Jour deux : la manifestation la plus importante de notre séjour ! Il s’agissait du Cortège du Festival sur l’avenue Ping’An. Ce cortège était long de 3,5km sur une avenue qui en compte… 40…en ligne droite ! L’organisateur mit à notre disposition un véhicule pour stocker nos confetti, et une sonorisation amplifiée qui nous permit de diffuser nos Cd avec des musiques entraînantes de Laetare, de Stavelot et des Blancs Moussis. Malgré notre petit nombre sur une avenue large de 8 bandes de circulation, notre prestation devant des dizaines de milliers de spectateurs fut remarquable et particulièrement appréciée, comme en témoigne l’enthousiasme qui se dégage des photos et des films pris sur le vif.

Jour trois : C’était un lundi, et nous avons mis le cap sur ce que les pékinois appellent « la campagne ». Il s’agit en fait de l’extrémité de la banlieue, aux confins de la campagne. C’est Hongfu Wendu Water City. Tous les groupes étrangers invités au festival s’y sont produits sur scène. Quant à nous, c’était trop exigu pour y danser le Rondeau. Dès lors, c’est sur l’esplanade et juste devant les tribunes officielles que nous nous sommes exécutés. Et comme de juste, pour terminer,… nous avons escaladé les tribunes, y compris celle des dignitaires du parti communiste (cela nous avait été interdit), et tout le monde a apprécié nos confetti, les petits coups de ballon, et nos grognements. Pour la petite histoire, sachez que ce site c'est-à-dire le terrain de football, les tribunes multiples, la piste d’athlétisme, et les équipements divers ont été installés… juste pour l’occasion !

Jour quatre : C’est à Tjanjin que nous nous sommes rendus en autocar. Il nous fallait parcourir 137 km d’autoroute, et suite à un énorme carambolage, c’est avec plus de 5 heures de retard que nous y sommes arrivés. L’organisateur a du différer le spectacle. C’est donc le soir par un temps froid et extrêmement venteux que nous avons effectué notre animation.

Les autres jours du voyage étaient aussi des temps forts. Jugez-en plutôt. Ils furent constitués de différentes visites organisées par China International Travel service. Nous avons ainsi découvert la place Tiananmen, une pharmacie traditionnelle, le temple du Ciel, un ancien quartier de Beijing (hutong), la Cité Interdite, une filature de soie et un atelier de confection, une repas typique servi chez l’habitant, et la Grande Muraille à Badaling avec séance photos ! Et aussi une entreprise qui travaille le jade, un spectacle au Cirque de Pékin, une fabrique d’estampes, la visite de la maison d’un riche armateur du 18 ème siècle à Tianjin, et enfin le dernier jour le port de Shanghai en bateau, et le centre commercial de la ville.

Comme vous pouvez en juger, notre timing était très « serré » et par conséquent, les temps libres étaient réduits. C’est donc la nuit que nous en profitions pour boire le coup, pour faire la fête. Le personnel féminin d’un grand hôtel sur les chaises de leur immense restaurant pour un Marie Clap Sabots mémorable, des heures de chansons, et peu d’heures de sommeil….

Bref tout cela dans la plus pure tradition Blancs-Moussis. Imaginez !! Souvenirs exceptionnels !!

Que l’Office du Tourisme de Pékin qui nous a invités, Miss Zhao Xin You ou plus simplement Isabelle notre guide, et tous les Blancs-Moussis qui ont œuvré opiniâtrement pour que se réalise ce voyage, trouvent ici l’expression de la gratitude et des remerciements des 17 veinards qui firent ce déplacement à Beijing.

Signés par : Jules Fabritius, José Bourguet, Hubert t’Serstevens, Marc Loxhet, Didier Graulich, Denis Fontaine , François Close, Christophe Mathieu, Frédéric Nicolay, Laurent Nicolay, Pierre Wathelet, Grégory Bonnelance, Jacques Monville, Alain Collard , Philippe Martin, Marc Gillet et Benoît Perrez.

Plus de photos de la Chine dans le coin BM, page "Déplacements/CHINE"