Stavelot, Capitale du Laetare

 

 

Située à 57 km au sud de Liège, bâtie sur les bords de l'Amblève en bordure des Hautes Fagnes, Stavelot, petite cité ardennaise de 6.000 habitants s'est développée autour de l'abbaye fondée au VIIe siècle par Saint Remacle. Cette abbaye, si elle ne donna pas directement naissance à Stavelot, un hameau existant déjà vraisemblablement avant elle, en fit la capitale d'une Principauté abbatiale qui devint, au cours des siècles, un centre de grand renom spirituel et artistique.

La ville connu son développement économique grâces à ses nombreuses tanneries. Mais les tanneurs stavelotains, attachés à leurs traditions, n'ont pas su s'adapter aux techniques modernes de production et l'industrie du cuir périclita lentement pour cesser définitivement au lendemain de la seconde guerre mondiale.

Aujourd'hui, Stavelot s'est reconvertie à l'industrie touristique et propose aux visiteurs un magnifique milieu naturel, des vestiges archéologiques et différentes activités culturelles (musées, festivals de théâtre et de musique...) et folkloriques parmi lesquelles s’insèrent les festivités carnavalesques du Laetare.

C'est en effet, le dimanche de la mi-carême, le 3e dimanche avant Pâques, qu'un grand cortège animé et haut en couleur parcoure les rues de la ville au milieu de milliers de visiteurs enthousiastes. Les rois de la fête sont sans conteste, les Blancs Moussis, personnages mystérieux, tout de blanc vêtus, affublés d'un long nez rouge, qui vont et viennent, grognent, sautent, lancent des confetti et taquinent les spectateurs avec leurs vessies de porc.